Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Cette maladie osseuse, d'origine génétique, est reconnaissable dès la naissance à cause de la petite taille. Le retard de croissance touche surtout le tronc et s'accompagne d'une atteinte des hanches. Une myopie est fréquente. La maladie se transmet habituellement sur le mode dominant autosomique (risque de un sur deux pour les enfants des malades).

Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar anneclaire » Ven 7 Oct 2016 20:15

Notre petit garçon a été décelé en ante natal 3 semaines avant sa naissance suspicion forte de Necker. Étant suivi à Rennes et sans réponse certaine nous avons décidé de ne pas le tuer contrairement à ce que l'on nous demandait.
Il a 3 ans 1/2, et fait 76cms (âge d'un enfant d'un an) mais toute sa tête !!! Impressionnant d'ailleurs !! Je pense qu'il compense.
Il était petit en cyphose puis en hyperlordose depuis la marche.
Il vient de subir des ostéotomies de valgisation avec greffe de péroné (plâtre pendant 4 mois) et sommes suivis actuellement à Necker vue l'incompétence de Rennes. Pour le moment les yeux et oreilles vont bien !! Ses membres semblent proportionnés même si le thorax est cependant très court et 2 côtes flottantes ressortent.
Nous nous sentons très seuls face à la pathologie car il n'existe pas d'asso !! Sauf l'appt mais nous nous y retrouvons peu car ça abordé un bon nombre de maladies osseuses et notamment l'achodronplasie.
Même si Necker est formidable !!!
anneclaire
 
Messages: 3
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 20:05

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar anneclaire » Mar 3 Jan 2017 20:14

Impossible d'envoyer des mp via le site
Je suis à la recherche de Titoun (pseudo),
Je vais peut être vous faire peur, mais très envie d'échanger avec vous
Je laisse mon mail : "..."

Edit: conformément à la charte de pas mettre d'adresse email dans un souci de confidentialité. Si problème envoyer un message aux modérateurs.
anneclaire
 
Messages: 3
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 20:05

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar siabdell » Jeu 18 Jan 2018 02:02

bonjour je suis une personne handicapée atteint de ( collagénopathie de type II avec un phénotype compatible avec une dysphasie spondyloépiphysaire congénitale )
siabdell
 
Messages: 1
Enregistré le: Jeu 18 Jan 2018 01:45

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar anneclaire » Ven 19 Jan 2018 12:40

Bonjour,
Pouvez vous m'en dire plus
Bien à vous
anneclaire
 
Messages: 3
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 20:05

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar titoun » Ven 23 Fév 2018 23:56

Bonsoir à tous,

Même si nous ne sommes pas très nombreux (et c'est tant mieux !), à toutes les personnes atteintes de DSEC comme moi qui viendraient faire un petit tour sur ce forum et si votre état osseux engendre beaucoup de douleurs osseuses et tendineuses, je voulais vous faire part de deux choses :

La première c'est qu'il existe un anti-inflammatoire puissant mais complètement naturel qui n’occasionne aucun des effets indésirables rencontrés avec les AINS.
Ce petit produit miracle (conseillé par un médecin) s'appelle le ####, perso j'en prends 2 capsules tous les soirs depuis des années (1 n'étant plus suffisante dans mon cas) et cela me permet de diminuer fortement les AINS et de n'avoir pratiquement plus de douleurs nocturnes dans les fémurs (liées à la nécrose de mes têtes fémorales).
En règle générale ce produit espace les poussées inflammatoires qui sont chez nous très douloureuses et très destructrices.
Je ne vous cache pas qu'il y a tout de même un inconvénient : le prix car ce complément alimentaire est onéreux (environ 76 € la boite de 180 capsules) d'autant que pour une pathologie chronique comme la DSEC, c'est un produit à prendre tous les jours. En ce qui me concerne je ne peux plus m'en passer car toute diminution engendre chez moi à nouveau des douleurs quotidiennes infernales...

La deuxième chose, c'est que malgré l'aide précieuse du #####, je constate que la maladie continue toujours de progresser avec l'âge (je n'ai que 34 ans mais mon état osseux est déjà très endommagé).
Mon COL2A1 s'étant dégradé il y a un an (beaucoup de douleurs supplémentaires s'étaient installées et craquements notamment au niveau des épaules (une centaine par jour) et mes yeux commençaient aussi à se déformer ce qui me contraignait d'une part à jeter mes lentilles de manière prématurée et d'autre part faisait courir un risque à mes rétines car n'oublions pas que la dégénérescence du vitré peut aboutir au décollement de rétine... une spécialité de la DSEC dont on se passera volontiers !), j'ai rencontré l'année dernière un médecin (conseillé par mon ostéopathe) très expérimenté qui me prescrit des injections sous cutanées 2 fois par semaine de produits (sans danger pour l'organisme) ayant pour effet de re-créer une dynamique cellulaire aux niveau des épiphyses, en règle générale autour des jointures articulaires et qui agit aussi sur les yeux.
Concrètement, au fil des mois (je précise qu'il faut être patient avant d'obtenir des résultats) mes craquements ont beaucoup diminué, j'ai moins de douleurs au niveau des épaules et j'ai retrouvé de la mobilité ce qui est indispensable dans mon cas car je pousse mon fauteuil tous les jours. Ces injections ont également stabilisé mes yeux car je n'ai plus à jeter mes lentilles toutes les semaines.
Malheureusement ils ne sont que 2 en France à prescrire ces produits. Celui qui me suit tous les 6 mois est dans le Rhône (j'ai la chance d'habiter à 10km de son cabinet !!) et il m'a donné cette semaine les coordonnées de son confrère qui exerce sur Paris.
Dans le cas ou cela vous intéresse ou si vous souhaitez plus de détails, envoyez moi un message en privé.

Si vous avez des astuces, je suis aussi preneuse (l'union fait la force),

Anne Claire je t'enverrai les coordonnées par mail du médecin Parisien (et je te rassure pour les enfants mon médecin m'a dit qu'il ne traite pas par piqûre;-) ). Pleins de bisous guérisseurs à ton pirate, moi j'ai échappé à la grippe (mes collègues ont pourtant bien essayé de me la refiler mais non non la bête est solide;-) !!!!

Bonne soirée à tous

Edit :Vous citez un complément alimentaire. Nous avons supprimé ce nom commercial conformément à la Charte.
titoun
 
Messages: 2
Enregistré le: Lun 2 Jan 2017 21:45

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar Modérateur » Lun 26 Fév 2018 13:42

Nous ne remettons pas en cause l’intérêt des traitements que vous évoquez, cependant, bien qu'ils soient prescrits par des médecins , il s'agit de soins qui, pour l'instant, n'ont pas été validés dans le cadre d'une approche scientifique.
Par ailleurs , des anomalies oculaires sont assez fréquentes dans la dysplasie spondyloépiphysaire congénitale, il s'agit le plus souvent de myopie.
Avatar de l’utilisateur
Modérateur
 
Messages: 1013
Enregistré le: Mer 12 Sep 2012 09:43

Re: Parents d'un garçon de 3 ans 1/2

Messagepar titoun » Sam 3 Mar 2018 14:27

Bonjour,
Vous n'avez pas tort sur ce point : il n'y a pas de traitement scientifiquement prouvé pour cette dysplasie mais dans certains cas nous ne pouvons pas rester les bras croisés à attendre un hypothétique traitement miracle spécial DSEC.
C'est bien pour cela que lorsque la pathologie est sévère et devient trop douloureuse, nous cherchons à nous entourer de médecins qui réfléchissent à nous trouver un traitement personnalisé mais avec des produits déjà existant, en tenant compte aussi de notre âge qui est bien souvent trop peu avancé par rapport aux dégradations que nous subissons (il faut trouver un traitement utilisable dans la durée qui n'endommage pas l'organisme).

Concernant les éventuels problèmes oculaires, pour bien les connaître, la « myopie » (pour exemple) chez les DSEC n'est pas comparable à celle qui touche 1/3 de la population (pour cette population dont la myopie est sans lien avec une mutation du COL2A1)...
Par ailleurs ce COL2A1 étant présent en quantité importante dans les yeux, la myopie n'est souvent pas le seul problème rencontré par une personne atteinte de cette dysplasie.

Bon week-end et bonne continuation à tous
titoun
 
Messages: 2
Enregistré le: Lun 2 Jan 2017 21:45


Retourner vers Dysplasie spondyloépiphysaire congénitale