Page 1 sur 1

atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Jeu 19 Déc 2019 15:38
par Gercofis
l'iRM semble soupçonner "atrophie cortico-sous-corticale" que le neurologue n'exclus pas...
Celui-ci me préconise une ponction lombaire afin de réduire la pression. Je sui donc dans l'attente d'un RENDEZ-VOUS.

La ponction corrige-t-elle la situation de suite ?

Et devrais-je répéter dans quelques années ?

A vous lire...

Re: atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Ven 20 Déc 2019 11:04
par Modérateur
Cette période de recherche de diagnostic , d'incertitude et d'attente est difficile. L’atrophie cortico sous-corticale correspond à une diminution de volume du cerveau. Il ne s'agit pas d'une maladie mais d’un phénomène physiologique, lié à l’âge. La ponction lombaire peut, en fonction des situations, améliorer les symptômes , valider un diagnostic et orienter la prise en charge.

Re: atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Ven 20 Déc 2019 12:42
par Gercofis
J'avais bien un peu compris comme ça, dans l'immédiat et depuis quelques années je ne suis pas dans des souffrances abominables, simplement des petites pertes d'équilibre et vraiment très bref...

Pour le coup ça ne répond pas complètement aux questions :
1°) - l'effet est-il immédiat, après la ponction, ou le cerveau prend le temps de retrouver sa place ?
2°) - Dois-je prévoir plusieurs interventions dans quelques années ?
3°) - C'est un diagnostic certain ou une hypothèse ?

Re: atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Ven 20 Déc 2019 15:10
par Modérateur
Pour l'instant pas de diagnostic mais une hypothèse, seulement des symptômes : des troubles de la marche et une possible atrophie cortico sous-corticale et on ne peut donc pas répondre à vos deux premières questions. Nous espérons que cette ponction lombaire permettra d'avancer.

Re: atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Sam 21 Déc 2019 01:05
par Gercofis
Modérateur a écrit:Pour l'instant pas de diagnostic mais une hypothèse, seulement des symptômes : des troubles de la marche et une possible atrophie cortico sous-corticale et on ne peut donc pas répondre à vos deux premières questions. Nous espérons que cette ponction lombaire permettra d'avancer.


Il faut relativiser les choses les troubles de la marche ont eut lieu dans l'été 2018 et avec 39,5° de fièvre...
Et avec la prise d'alphablocant (prostate oblige) que j'ai donc arrêté...

Le jeune neurologue paraît sûr de lui !!! et il m'a semblé compétent malgré son âge.

Re: atrophie cortico-sous-corticale

MessagePosté: Sam 28 Déc 2019 13:10
par Gercofis
Gercofis a écrit:Pour le coup ça ne répond pas complètement aux questions :
1°) - l'effet est-il immédiat, après la ponction, ou le cerveau prend le temps de retrouver sa place ?
2°) - Dois-je prévoir plusieurs interventions dans quelques années ?


Du coup je relance ces 2 questions