Besoin d'aide probable DFT au lieu d'Alzheimer

Maladie caractérisée par des troubles du comportement associés à une détérioration intellectuelle.

Besoin d'aide probable DFT au lieu d'Alzheimer

Messagepar Melss » Sam 23 Jan 2016 23:29

Bonsoir, ma grand-mère est entré à l’hôpital en urgence il y a deux mois, suite à de nombreux examens elle a eu une pose de pacemaker pour trouble cardiaque. Elle a vécu un parcours long et difficile, elle a en deux semaines été transporter 10 fois entre 4 hôpitaux/cliniques en région parisienne. Percy, Bégin, SSR Pré Saint-Gervais et Hôpital privé de Marne la Vallée, ou elle est actuellement.
Depuis 5 ans, elle est devenue recluse, ne sortait plus et perdait un peu la mémoire (temps et espace). Légère agressivité depuis l'été 2015. Depuis moins de deux semaines, elle hurle la nuit dès qu'elle se trouve seule. Elle est souvent agité la nuit au dire des infirmières. Le 16 janvier je l'ai vu elle était calme. Le 18, je l'ai eu au téléphone et je ne l'ai pas reconnue, hurlant et frappant le téléphone, pourtant toujours consciente et elle même (sait qui elle est et qui nous sommes). Le 21, je l'ai vu, devenir très violente en elle même et insultant le personnel hospitalier, mais pas sa famille. Aujourd'hui elle était grogi, impossible de marché sans notre aide, faible. Hier le neurologue a diagnostiqué un Alzheimer. Hors en faisant des recherches sur Internet je trouve que ces symptôme ressemble plus à une DFT. Puisque tout c'est passé d'un jour à l'autre (violence et vulgarité). Nous ne pouvons plus rien faire, la maladie étant très avancé, mais j'aurais aimé la mettre dans une institution spéciale près de chez moi.
Je souhaite tout simplement obtenir une aide quelconque. Ma maman et moi venons de nous prendre une vraie gifle, car en une semaine son état c'est considérablement dégrader. Une démence était présente, on s'en ai rendu compte mais à ce point là non. Je doute qu'un Alzheimer change un patient en moins de deux semaines. Et elle n'a toujours pas de trouble fort de la mémoire, je précise même en plein délire parano, elle sait qui nous sommes.

Je me sens démunie et souffre d'avoir pris la décision de lui faire poser un pacemaker pour lui éviter qu'une thrombose (caillot de sang) ne lui provoque un AVC et la tue. Maintenant que le pacemaker fonctionne, c'est pire et elle se retrouve coincé dans son corps avec toute sa tête (mémoire de qui elle est et qui nous sommes, pas du temps et de l'espace) et loin de chez elle.

Merci de la réponse que vous m'apporterez.

Cordialement.
Melss
 
Messages: 1
Enregistré le: Sam 23 Jan 2016 23:24

Retourner vers Démence fronto temporale