Troubles fonctionnels neurologiques

Il s'agit de maladies chez des adultes avec des symptômes d'ordre neurologique ou avec des examens paracliniques (scanner, IRM, EMG, EEG...) évoquant une origine neurologique ou musculaire mais dont le diagnostic n'est pas encore porté.

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar mag27 » Jeu 12 Oct 2017 14:35

Bonjour
Apres avoir lu certains temoignages sur les troubles fonctionnels neurologiques je peux aussi temoigner de cette maladie invalidante .Ma fille agée de 19 ans est atteinte de troubles fonctionnels , elle a perdu le sensibilté de la partie gauche de son corps ou s ajoute par moment des engourdissements depuis 3 ans . Notre generaliste au debut pensait que c etait nerveux ....le tress ...bref apres avoir rencontré un neurologue pour moi je lui parle des symptomes de ma fille et m envoie chez un autre neurologue qui est un ami à celui ci et par chance ce neurologue pour etre sûr fait faire un IRM et la test avec un appreil qui envoie du courant puis nous explique qu elle fait partie des personnes qui ont des troubles fonctionnels neurologiques et ĺà , enfin nous avions un nom sur ses troubles . C est un probleme de connexion au niveau du cerveau et il n y pas de traitement a part faire de la stimilation transcraniene qui effectivement lui fait beaucoup de bien , elle en fait une fois par moi ce qui permet que ces troubles ne s accentuent pas .Il est le seul medecin de la region de Normandie qui le fait en cabinet prive car il est retaité du public et à fait beaucoup de recherche sur cette maladie qui n est pas reconnue par la securité sociale .Je souhaite bon courage à tous ceux qui sont touchés par cette "maladie" et si vous souhaitez en parler je suis disponnible pour vous repondre et vous ecouter
mag27
 
Messages: 1
Enregistré le: Jeu 12 Oct 2017 14:13

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar coccinelle » Mar 31 Oct 2017 16:22

Bonjour.ma petite histoire: je me suis faite opérer pour un problème gynéco et à mon réveil je me suis aperçue que je ne pouvais plus lever les jambes dans mon lit..et quand debout impossible de marcher,mes pieds cloués au sol.j’ai eu droit à 2 IRM et des électrodes...résultats : tout va bien..donc verdict au bout de 2 jours de l’anesthésiste: syndrome de conversion...Elle notera : Mme ne montre aucun émoie au vu de sa paralysie ce qui prouve bien mon diagnostique..!!! Whouahhh elle est qui pour dire que je ne ressent rien!!!! Bref en sortant de l’hôpital on m’adresse à un centre de rééducation j’y ai passé 3 mois suivie une thérapie avec une psy qui n’a rien vu d’anormal...et 3 mois de rééducation en vain... mes symptômes sont tjrs les mêmes : quand mes talons sont au sol ou contre mon matelas il m’est impossible de les décoller donc de marcher..je suis en fauteuil roulant et on me dit peut être un jour vous remarcherez et c’est tout..!!!je n’y comprend rien comment ça peut arriver??? Merci
coccinelle
 
Messages: 1
Enregistré le: Mar 31 Oct 2017 16:03

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar Chouchou2003 » Mer 13 Déc 2017 22:25

Bonjour,
L'histoire de ma fille de 14 ans ressemble un peu à tout ce que j'ai lu jusqu'à présent. Tout a commencé il y a 12 jours exactement. Elle s'est levée un matin avec la main gauche en Grippe sans pouvoir la fermer et encore moins l'ouvrir. Après une visite aux urgences le jour même, nous sommes répartis bredouille avec juste une prescription d'un anxiolitique à prendre durant 4 jours. Au bout du 5ème jours le déficit moteur est remonté au bras gauche. Nous avons consulté notre médecin qui nous suggère de retourner aux urgences le soir même (pas le même que le premier ) et c'est ce que nous avons fait immédiatement. Diagnostic : ma fille invente . Nous sommes répartis bredouille encore une fois avec cette fois-ci un compte rendu stipulant noir sur blanc qu'aucun déficit de la main et du bras gauche constaté. Désemparées nous retournons le lendemain voir notre médecin qui nous oriente sans tarder vers l'hôpital Necker. Nous nous y rendons dès le lendemain avec un espoir de repartir avec un diagnostic. Même version en nous faisant comprendre encore une fois que ma fille racontait des mensonges. J'insiste pour voir un neurologue immédiatement et chose faite. Ce dernier révèle un déficit moteur bien présent de tout le côté gauche et nous annonce le syndrome de conversion. Nous recherchons un pedopsy mais aujourd'hui sa main droite prend le même chemin. Un kine va intervenir. Si votre histoire se reproche du cas de ma fille alors je suis preneuse. Merci.
Chouchou2003
 
Messages: 1
Enregistré le: Mer 13 Déc 2017 08:33

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar vanessa garcia » Mar 19 Déc 2017 18:25

Bonjour,

j'ai 22 ans et le 6 juillet j'ai subitement mal au dos. je suis donc aller au urgences, il m'ont garder quelque jours puis m ont renvoyé à la maison avec un diagnostique de lombago. les traitement ont été inefficaces je suis donc alle cher mon médecin généraliste qui me prescrit de la morphine pour mes douleurs certes ils ont été un peu efficace mais il ne pense que j ai un simple lombago. il m'envoie faire un IRM, tout est normal.... plus les jours passe plus j'ai mal ma douleur irradie toute ma jambe droite et je ne pouvait donc plus marcher. ma mobilité et mon autonomie se dégrade et on fini par une hospitalisation pendant 6 semaines on fait une batterie de test (IRM, prise de sang, ponction lombaire) tout est normal,... on me diagnostic un trouble neurologique fonctionnel. je commence la psychothérapie, les antidépresseurs et de la physiothérapie on m'envoie en neuro-rééducation.... un hôpital Suisse reconnu. je suis a ma 13ème semaine de rééducation. tous les jours j'enchaine les séances de physio, ergo, psy et des traitements pour les problèmes neurologique et antidépresseurs. ma mobilité et mon autonomie s'améliorent mais pas les douleurs. au jour d'aujourd'hui les médecin m'annonce un retour à domicile au 4 janvier 2018 mais je suis dans l'incapacité de monter mes 35 escaliers et les très cher médecins m'ont simplement dit si vous ne pouvez pas monter vos escaliers allez à l'hôtels de toutes façon vous n'avez aucun problèmes.... je me retrouve fasse à des médecins qui ne croient pas que j'ai réellement mal et me donne donc pas de contre douleur...
je trouve lamentable que des médecins se permettent de dire que nous n'avons pas mal, mais ils ne sont pas dans notre corps se n'est pas eu qui souffre 24h/24h. c est tellement facile de dire que c'est dans notre tête quand on sait qu'ont ne connaît pas 10% de se qu'il se passe dans notre cerveau.
et si je devais décrire mes douleur sa serait des cous de poignards au niveau lombaire qui descends sans toute ma jambe droite et qui m'empêche de marcher correctement tellement les douleurs sont intenses.
vanessa garcia
 
Messages: 1
Enregistré le: Mar 19 Déc 2017 17:22

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar Mikah » Mer 13 Juin 2018 13:09

Bonjour,
J'ai 51 ans et je souffre depuis plus de 30 ans des symptômes suivants :
Paralysie (parasthésie) partielle latérale de l'hémisphère droit de tout le corps.
ça c'est mes termes selon comment je décrits les faiblesses musculaires et désiquilibre squeletique engendrés, avec comme conséquence, des inflammations de la hanche gauche qui supporte seule tout le poids du corps, des torticolis réguliers et chroniques, posture déséquilibrée, bascule de hanche...douleurs chronique afectant mon état moral...mais tout ça personne ne le voit, quand je marche je compense avec les aducteurs le deficit des muscles de la hanche...le dos est faible, l'épaule s'affesse, la tête est lourde à soutenir par seul côté...pourtant, je continue à jouer au foot doublant au final les douleurs et le désiquilibre du fait que seulement le coté gauche travaille.
Quand j'en parle je pleure le gachis de toute une vie.
donc, les spécialistes du sport, les neurologues, les scanners, myeloscanner, IRM, electromyogramme, scanner de la tête...tout j'ai passé ma vie à consulter, rien de spécial. Négatif. Pas d'hernie discal, bien même que l'hernie discal n'affecterait que le bas, NON moi c'est tout le côté droit, de la nuque au petit orteil. ça doit venir du cerveau ???
Le dernier Neurologist que j'ai vu au HUG , m'a dit que c'est psy, faut consulter pour rétablir : le deficit de la sensibilité sensorielle ou un terme dans le genre. Bullshit, j'ai annulé le RV suivant et me suis dit me voilà vraiment face à une maladie rare.
Le comble, c'est en 2003, un rebooteux maghrébien m'a fait saigné la le tibias et l'avant bras droits, et j'avais recouvert au bout de 3 jours l'usage total de mon corps. au moins, un signe que ce n'était pas irréversible. j'étais totalement guérri pendant deux ou trois mois avant que je fasse un footing après quoi je me suis ressenti à nouveau bancal. j'avais beau retourné essayer une dexième fois, mais çà n'avait pas marcher.
Alors, je continue d'espèrer qu'un appareill comme une radio fonctionnelle detecterai la lésion ou le fibrome qui est à l'origine de ce blocage, car pour moi il s'agit bien d'un dysfonctionnement dû à quelque chose de physique que les pauvres medecins ne savent pas diagnostiquer. ou aussi un blocage au niveau du cerveau suite à une blessure dans le dos côté droit quand j'étais gamin, considéré par mon cervau comme trajectoire à ne pas irriguer en éléctricité ou en sang ??? pourquoi les medecins ne veulent pas écouter ces récits ? trop compliqué pour eux. ils ne traitent que les symptômes jamais les causes. Donc si vous avez un nom à mettre sur ce je décris, je suis preneur, ou bien une indication ou orientation à prendre. Merci pour ceux qui ont pris la peine de me lire.
Mikah
 
Messages: 1
Enregistré le: Mer 13 Juin 2018 12:32

Re: Troubles fonctionnels neurologiques

Messagepar marpeal » Jeu 5 Juil 2018 16:21

Bonjour à tous,

Je n'ai pas lu tous les témoignages mais beaucoup, vous parlez de vos crises mais vous ne l'expliquez pas.

La liste est assez longue pour ma mère, chute en avant ou en arrière, comme un bout de bois qui tombe sans perte de conscience mais le cerveau de commande plus. Trouble de l’élocution parfois incompréhensible, problème de coordination a ne pas pouvoir attraper quoique ce soit, ne pas pouvoir s'habiller. Parfois on a l'impression de le cerveau se met sur pause. Elle marche avec une canne doit se tenir, le vide l'effraie, n'arrive pas à marcher seule, un simple marquage au sol la bloque.

Ma mère à 68 ans, sa 1ere crise a eu lieu elle avait 32/33 ans, au début on ne fait pas attention puis une autre crise et c'est partie.
Cela fait donc 35 ans que ça dure, je vous passe les épisodes aux urgences, les fractures, la perte de mémoire etc..... les examens aussi vue sur toute les coutures, aucun diagnostic.
Il faut dire que l'on a affaire a quelqu’un qui ne veut pas se soigner, qui cache à son médecin certains symptômes, pas simple.
Plusieurs hypothèses qui quand on regarde bien aux vus des symptôme peuvent se tenir mais rien n'avance.
Et la famille en a marre de cette impuissance et surtout de voir sa mère se dégradée petit à petits et en danger de mort à chaque crise.
Jusqu’à une lueur hier, je l'appelle la consultation de la dernière chance, encore un service neuro mais enfin quelqu'un qui écoute, qui comprends qui cherche, pour lui à première vue se serait des troubles fonctionnels neurologique, il y aura hospitalisation pour faire des test car il y a certaines choses qu'il veut vérifier, écarter, ma mère grince des dents mais elle n'a pas le choix, sinon je fais un placement d'office si elle ne se fait pas soigner.
Mes mots peuvent être durs, voir sans empathie ou simplement par amour, je ne sais pas mais à 68 ans on est pas vieux et il est temps de faire quelque chose. La part psychologique de son soucis a augmenter au fil du temps, c'est un peu le chat qui se mord la queue, il ne faut pas avoir peur de se dire, il y a quelque chose dans ma tête qui ne tourne pas rond et prendre assez de recule pour se dire "ce n'est pas de ma faute mais je dois faire quelque chose"

Je ne vois pas ce diagnostic comme quelque chose de mauvais, certes peut être un peu fourre tout mais si il y a une amélioration sur sa vie de tous les jours , ca me va.
Nous attendons cette hospitalisation qui aura lieu septembre / octobre, et oui ce sont les vacances mais bon 2 mois sur 35 ans c'est une bonne moyenne et voir si enfin les choses vont avancer, j'ai bonne espoir, oui contrairement à ma mère pour moi le verre est toujours à moitié plein.

bon courage à tous
marpeal
 
Messages: 1
Enregistré le: Jeu 5 Juil 2018 15:57

Précédente

Retourner vers Maladies neurologiques et musculaires de l'adulte sans diagnostic