Et si .......le malade avait raison ? ( diagnostic )

Il s'agit de maladies chez des adultes avec des symptômes d'ordre neurologique ou avec des examens paracliniques (scanner, IRM, EMG, EEG...) évoquant une origine neurologique ou musculaire mais dont le diagnostic n'est pas encore porté.

Et si .......le malade avait raison ? ( diagnostic )

Messagepar PATOU » Mer 16 Oct 2019 18:21

Bonjour !
Vous avez pu le voir je suis en errance médicale depuis 2 ans et demi
Avec des signes très significatif d'une " SLA " signe clinique qui de dégrade et IRM trés douteux
J'ai pu voir plusieurs témoignages ou c'est le malade qui avait raison !!!!! c'est trés grave je trouve car en attendant aucune reconnaissance on passe pour des hypocondriaques sans compter les souffrances qui deviennent un enfer .....
Ce que j'aimerai savoir si demain j'ai bien raison , pouvoir les attaquer , depuis tout ce temps je ferai en sorte d'informer le plus possible , car c'est inhumain ...
je pense que l'on entendra parler de moi .... le rire des certains neuros des généralistes deviennent plus possible , on retrouve ça aussi pour la maladie de Lyme ou les patients se suicident d'être considérer comme des dingues et pourtant ...... j'aimerai avoir une caméra cachée pour signaler le comportement des neuros , en disant " mais tout va bien là " !!!!! alors que le corps se dégrade de plus en plus .... physiquement psychologiquement
c'est plus possible ...... courage à vous tous pour ce dur combat !!!!!
Patou
PATOU
 
Messages: 19
Enregistré le: Mar 8 Oct 2019 10:46

Re: Et si .......le malade avait raison ? ( diagnostic )

Messagepar Naline » Mer 4 Déc 2019 19:56

Bonjours,
Effectivement,les neuros ne tiennent pas compte des douleurs musculaires, pour eux il faut consulter un psy, mêmes avec des résultats sanguins qui prouvent qu'il y a une douleur musculaire ,ils vous laissent comme ça sans vous orienter vers un confrère compétant ,a quoi cela sert que ces spécialiste signe le serment d’Hippocrate si pour après avoir fait serment avec les psy .

C'est un combat avec perte de temps, pour faire valoir ses droit et prouver par a+b que l'on n'a pas des hallucinations.
Bon courage
Naline
 
Messages: 5
Enregistré le: Lun 4 Mar 2019 18:42

Re: Et si .......le malade avait raison ? ( diagnostic )

Messagepar PATOU » Jeu 5 Déc 2019 13:00

Bonjour
OUI complétement d'accord avec vous
C'est une honte , moi perso je ne peux plus voir les neuros !!!! ils nous infantilisent , rigolent , ne savent que dire " vous avez des problèmes ds votre vie ? " lolllllll anti dépresseurs psy , Alors que le corps envoi des signaux perte de muscles , trouble moteur , atrophie , fatigue extrême , perte équilbe et j'en passeeeeeee
Si demain mon diagnostic tombe et il tombera , je ferai tout pour dénoncer ! ils entendront parler de moi , ça ira loin .... je sais que cela ne servira à rien mais j'en ai besoin et surtout pour les autres malades à qui , ils inventent des polyarthrites , des interventions de canal carpien , des sep , des avc alors que c'est bien plus grave , les blogs , ls associations , les malades eux même dénoncent les neuros sont fait tous ds le même moule au secours !!!!!!
Pendant ce temps le malade est en errance pas pris en considération par la famille le monde médicale etc...... une HONTE
trop de témoignages hallucinants
courage à tous
Patou ( en colère )
PATOU
 
Messages: 19
Enregistré le: Mar 8 Oct 2019 10:46

Re: Et si .......le malade avait raison ? ( diagnostic )

Messagepar PATOU » Sam 19 Sep 2020 11:05

Bonjour

J'aimerai avoir une explication ?
Comment un neuro peut ne pas voir des signes neuros ? et des signes cliniques
Je ne suis pas la seule ds cette situation c'est incroyable
la neurologie c'est un vrai parcours du combattant
C toujours normal pour eux ou psy
Aucune réaction avec un syndrome pyramidale , trouble moteur , fasciculations , atrophie , et j'en passe ....
Faut il être à terre ?
Aucune écoute pour Lyme , SLA , Sclérose en plaque , SLP à quoi bon consulter ?
attendre le K.O ???????
PATOU
 
Messages: 19
Enregistré le: Mar 8 Oct 2019 10:46


Retourner vers Maladies neurologiques et musculaires de l'adulte sans diagnostic